Militante épanouie

Durant le mois de mai, j’essaierai de faire de l’oxymore « militante épanouie » un pléonasme; je célèbrerai mes résistances quotidiennes à la Villa réflexive où je suis en résidence d’écriture virtuelle, accompagnée de Klermor.

Il y a longtemps que je me demande comment être militante féministe et épanouie. Ça me triture, ça m’obsède, ça me désespère. Maudits livres de croissance personnelle, mais c’est pas pire qu’une formation intellectuelle. S’agit de voir où ça merge. Je médite là-dessus, pas zen pantoute. Tu pourras lire mes courtes tergiversations

ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s