ARE YOU SURE

J’écoutais la toune ARE YOU SURE de Willie Nelson en PILOTANT mon char manuel sur l’affreuse, la terrible rue Christophe-Colomb dans Ahuntsic. C’était juste avant de traverser le MONSTRE, je veux dire, le vieux métropolitain CROULANT. Quand je le vois au loin, c’est le SIGNE ÉMINENT que je m’apprête à entrer dans le VENTRE de Villeray. Le MAUDIT quartier Villeray comme je le dis souvent, avec ses crisse de

RUELLES_27426

C’est drôle, je parlais de ça toute à l’heure avec une amie d’enfance, je revenais d’un café avec elle pis on s’est dit

« Mais qu’est-ce qu’ils ont ces gens-pas-de-Montréal à capoter sur les RUELLES DE MONTRÉAL de même? »

C’est rendu qu’ils font des communautés pis des pages Facebook de fucking RUELLES. Je ne sais pas s’il y a des t-shirts de RUELLES, mais j’ai quasiment peur de leur donner l’idée parce que ça ferait dur en chien, un t-shirt avec une RUELLE dessus, avec un « REPRESENT » en-dessous.

J’ai des amis-pas-de-Montréal qui habitent à Montréal qui me disent souvent, PIS BEN SÉRIEUSEMENT À PART DE ÇA (je les aime d’amour pareil) :

-Hey, vous viendrez chez nous, comme ça vos enfants vont pouvoir jouer dans notre ruelle!

T’ES-TU MALADE CRISSE?

Je suis déménagée dans un quartier sans RUELLES, c’était genre ma priorité, un quartier où les enfants jouent dans les PARCS, pas sur l’ASPHALTE. C’est rendu que le monde trouve que mes enfants font pitié de ne pas avoir de RUELLE ! What the fuck, people :

êtes-vous tombés sur la NOIX d’écureuil qui mange des restes de sandwich?

-Voyons Pattie, c’est quoi ton problème avec les ruelles, han?

-Désolée, guys, j’la comprends juste pas celle-là.

Dans le temps, nos parents sur le bien-être social aimaient tellement la RUELLE qu’ils faisaient confiance à la RUELLE. « Allez dans la ruelle, là, jouer avec vos amis ». Pis on allait dans la ruelle, là, jouer avec nos amis pis avec nos BIG WHEELS pis nos BALLONS. Ça n’avait rien de spécialement gratifiant, je veux dire, c’était surtout GLAUQUE pis DIRTY. Pis un jour, j’ai une amie qui a été kidnappée dans la RUELLE, je parle de la BELLE RUELLE avec plein de parents pis d’enfants tout le temps, la RUELLE que « c’est vraiment cool, on peut laisser aller nos enfants, on peut compter sur nos voisins». ARE YOU SURE?

REALLY_36364

T’as beau te l’approprier, la RUELLE peut toujours t’attraper, c’est pas une extension de ton chez-toi, fais pas croire ça à tes enfants, FAIS PAS ÇA. Y’en n’a pas une de nous autres, je parle de mes amies natives de la Montréal pleine d’asphalte, PAS UNE, qui n’a pas été agressée sexuellement dans les fucking RUELLES qui étaient don’ ben le fun, don’ ben famille, don’ ben protégées.

Je disais donc que j’étais dans mon char et que je m’apprêtais à traverser le métropolitain qui DÉGOULINE. Je voulais aller voir mon ancienne école primaire. Mon amie venait de me dire qu’ils étaient en train de la DÉTRUIRE. D’autres écoles vont subir le même sort bientôt, j’imagine. La pauvre école était pourrie de l’intérieur, 

comme si je ne le savais pas depuis la fois où la directrice m’avait tapée. Elle pis sa face qui se décomposait en croutes au fil des peelings qu’elle faisait à longueur d’année. Comme si c’était ça, la BEAUTÉ.

 IMG_20150215_161145~2

Je me suis arrêtée devant l’école, pis je l’ai regardée, pis j’ai pris une photo, mais j’ai quand même pas fait un selfie avec un titre du genre : 

look at me with the décrépit (represent)

J’essayais de trouver ça triste parce que je trouvais ça beau de trouver ça triste. Je voulais faire comme tout le monde qui trouve ça triste les écoles primaires DÉTRUITES pis qui les trouve belles les RUELLES pas belles, mais au fond, j’étais ben contente qu’on soit en train de METTRE LA HACHE dedans. Je m’imaginais qu’on allait y construire un beau parc de GAZON avec des petits murs d’escalades pis des toboggans géants. Enfin un parc dans l’coin! Pis y’avait Willie Nelson qui chantait doucement:

Look around you, take a good look

And tell me what you see

ARE YOU SURE that this is where you want to be?

Pis je me disais que j’étais contente en ta d’être partie de là, loin de toutes ces histoires-là, parce que j’aurais pogné des CHAMPIGNONS moi aussi à force de me dire que c’était pas pourri, que c’était ça, la VIE : une ruelle d’asphalte pour jouer avec ses amis. Mais don’t get me wrong, c’est pas du mépris.

7 Commentaires

  1. nuage1962

    Quand j’étais jeune on jouait dans les ruelles ..j’ai appris a faire du vélo dans la ruelle, nos voisins de devant était un garage et il avait pleine de ferrailles et a coté c’était sears avec tout ces boites vides .. mais on avait quand même une grande cours de sable .. de quoi a faire des tas de chateau

    Mais, naturellement, nous ne jouions pas dans la ruelle quand la nuit était tombée

    Il y a plein de parcs partout pour les enfants, mais a moins qu’une garderie va amener les enfants jouer, il n’y a pas beaucoup d’enfants malheureusement ..

    • Patty O'Green

      Oui, moi aussi, tout appris ces choses dans la ruelle. I guess que je voulais juste montrer la face sombre des ruelles. La ruelle, c’était pas un luxe, c’était parce qu’on avait nulle part ailleurs où jouer. Je suis stupéfiée devant tous ces gens émerveillés, mais bon, je suis peut-être juste une vieille traumatisée…Remarque, à force de se les approprier, ces ruelles, c’est peut-être vrai qu’elles vont se revitaliser. Mais ça reste glauque, une ruelle, je trouve. Vive les parcs et la verdure urbaine!🙂

    • Patty O'Green

      Ce n’est pas un hic, je trouve. Les parents devraient accompagner leurs enfants même dans la ruelle, c’est grand, une ruelle et ce n’est pas une cour… Je suis trop poule, peut-être.😉

  2. nuage1962

    je suis d’une famille de 7 enfants ét l’avant dernière ..mon père travaillait sur la route et ma mère avait une salle de quille nous étions 3 grosses familles de cote a cote .. Mes parents ne m’ont jamais surveillée a partir de 5 ans a 6 ans .. mais c »était une autre époque et a La Sarre en Abitibi

    Aujourd’hui dans l’Outaouais, je ne laisserais pas ma petite fille sans surveillance en dehors de la cour a la même âge Les temps ont changé avec tout ce qui traine dans les villes. Malheureusement, souvent les deux parents travaillent ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s