WHOLENESS

C’est comme Dylan. La fille de Mia Farrow. La menteuse. L’incohérente. Parce qu’il faut que tu fasses un récit cohérent. Dont les éléments se tiennent logiquement. Des éléments qui SE TIENNENT debout, sans dormir jamais. Faut que tu sois SUNNY SIDE UP.

 SCRAMBLED is not allowed. So

SCRAM_36758

Sur ma balançoire. Assis UPSIDE DOWN. Tu verrais que

L’INCOHÉRENCE est une PREUVE.

Me reste juste l’imagination pour RÉNOVER DES IMAGES. Pour les fixer À MES GUTS. L’inceste c’est pas juste une injustice, c’est une arme contondante plantée DANS la justice. La justice n’avale que de la cohérence. Pour te défendre, faut pas que tu sois déjà découpée en morceaux. Faut que tu sois

WHOLE_39040

D’ailleurs, je sais pas si t’as remarqué, mais ces temps-ci, tout le monde parle de la WHOLENESS. C’est la nouvelle affaire, il faut être WHOLE. Jamais autant l’authenticité d’un individu n’a été associée à un sentiment d’unicité, de pureté. Il faut, il faut, il faut. Négocier avec ses contradictions jusqu’à ce qu’elles foutent le camp. Faire disparaître les sillons de colle dans les coupures. Créer une fine ligne qui lie le cœur avec la tête puis la tête avec les tripes avant d’agir, d’écrire, d’être. Avec la WHOLENESS, il paraît qu’on est en train de se concocter un monde sans histoire où l’on peut contrôler spontanément les agissements des autres avec son rayonnement personnel. Un monde tout propre. Un monde qui prend tout le temps sa douche. Un monde qui sent tout le temps bon. On n’a plus besoin de manifester, de revendiquer, ni même de ressentir de la colère parce qu’on révolutionne le monde sur notre coussin de méditation dans notre 3 ½ en devenant de plus en plus WHOLE.

wHOLY SHIT.

Jamais autant les victimes d’inceste ne se seront senties aussi fragmentées, aussi sales, aussi fausses, aussi coupables.

Et aussi inexistantes.

J’ai été coupée dans le sens de la longueur plusieurs fois. Et j’ai continué d’exister.

Parce que j’ai plein de COEURS!

J’en ai dans les pieds.

J’en ai dans les genoux.

J’en ai dans les hanches.

J’en ai dans le bas-ventre.

J’en ai dans l’estomac.

J’en ai dans la gorge.

J’en ai dans la tête.

Ce sont mes petits chakras à moi. Je ne suis pas très WHOLE, tu vas me dire. Mais dans la douleur, j’ai mal à tous les COEURS en même temps. La douleur, c’est la CRAZY GLUE de ma WHOLENESS. Alors, alors, alors. Ne touche pas à ma douleur au nom de ta WHOLENESS aseptisée de spiritualité pop. Ne mets pas en doute ma douleur. N’instrumentalise pas ma douleur. Ne vends pas ma douleur. N’achète pas ma douleur. Ne minimise pas ma douleur. Ne l’exagère pas non plus. Ne fais pas de spectacle avec ma douleur.

C’est la WILDNESS contre la WHOLENESS. Je veux un Dalaï-Lama WILD pour un peuple qui se meurt, genre. Ne mélange pas la WILDNESS avec la violence. Je ne parle pas de sauvageries. Mais d’une rencontre avec le WILD en soi.  Je ne parle pas de pureté, mais de désordre. Il ne s’agit pas non plus d’hostilité, mais d’indompté. Je parle de tout ce dont la WHOLENESS nie l’existence. Je parle des petits morceaux qui font des mailles dans tes pantalons de yoga en nylon à 100$. Les petits morceaux de toi qui ne demandent pas la paix. Parce qu’ils ne sont pas en guerre. Ils sont en vie. 

Tu peux méditer là-dessus si tu veux.

Publicités

6 Commentaires

  1. hey

    Il y a un moment que je voulais te l’écrire, mais ce que tu fais me fait vraiment penser à du slam poésie (avec les accents mis ici et là grâce aux couleurs et aux animations). Il y a du rythme en maudit dans ce que tu fais et tu as tellement ton style à toi… Tu pourrais faire des lectures publiques avec certains de tes textes, ce serait génial.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s