Billet de maman licorne

Si la blogosphère du 1.0 était le royaume des geeks, celle du 2.0 est à n’en pas douter l’empire des mères. Évidemment, on ridiculise leur pratique bloguesque qui n’est certainement pas littéraire.

Oh. Que. Non.

Il y a des limites. Les femmes d’accord. Les mères wooooh! Si les mères écrivent avec fierté à propos de leur quotidien, de leur enfant et de la vie dans leur foyer, on les trouve risibles. Vaut mieux les ignorer. Faire comme si elles ne faisaient pas partie de l’ « histoire » récente des blogs. Faire comme si l’on appartenait pas à la même « race » qu’elles. 

Keep it home, mothers!

Fallait que ça sonne comme « fuckers ». À moins d’être indigne, t’es pas intéressante bon! À moins d’être marginale et d’exposer ta sexualité en même temps que tes photos d’enfant, t’es plate ok?

Bon, tout ça pour dire que j’avais envie d’écrire un billet de maman. Avec plein d’évidences, de banalités et de fierté. Et je les aime, moi, toutes ces mamans blogueuses. Mais en tant que thésarde, je prévois toujours les objections imaginaires du monde dans lequel je baigne. Soit un monde universitaire où les quelques mamans se cachent derrière des images de femmes académiques avec des cornes de taureaux genre. Des défenses, je veux dire. Ça fait que j’enlève mes cornes deux secondes parce que de toute manière, j’ai lu quelque part qu’il fallait TOUJOURS rester soi-même à moins d’avoir la possibilité de devenir une licorne. Le jour où les femmes pourront enfin devenir des licornes, il y aura certainement des affiches de ce  genre-là placardées dans les villes du monde entier :

 

Hey, t’imagines? Des femmes nues qui volent fièrement au-dessus du monde avec un signe phallique bien solidement ancré au beau milieu du front! Ça te change une toile de Dali en crisse ça! Pis un système patriarcal itou! En tout cas.

Mon fils bouge tout le temps. TOUT LE TEMPS. Sans arrêt jusqu’au dodo. Alors les gens me passent souvent le commentaire suivant, non sans un petit sourire de satisfaction :

-Ouin, ce sera pas un étudiant comme vous autres!

-ah bon, pourquoi?

-Ben, il est comme vraiment actif!

-Ouin pis?

-Ben il va vouloir être dans la vraie vie!

Bon, pour commencer, il fera bien ce qu’il veut. Mais les études, j’ai toujours vu ça come quelque chose d’actif aussi. C’est l’enfant hyperactif en moi qui fait que je suis encore là.  Parallèllement, je suis sportive. Je fais aussi des voyages. De la musique. Du dessin. De la danse. Je veux dire, l’école, c’est juste une autre manière d’avoir un contact privilégié avec la vie. Ce qui drive nos actions, dan’ vie, c’est la curiosité. On veut approfondir nos réflexions, parce que notre esprit est actif! And we want to keep it up!

Il bouge, Mathias. Mais il peut aussi se tenir assis pendant 900 km en une journée de roadtrip sans pleurer. Comment? Les livres. Lorsqu’on est partis dans le Far West, je lui ai patenté une bibliothèque à droite de son banc d’auto. J’ai toute une collection de photos de Mathias en train de lire sur ce banc d’auto.

Il regardait les images avec les yeux exorbités. On sentait que ça bougeait là-dedans. C’est parce qu son esprit était constamment en train de créer qu’il ne s’est pas tanné de la lecture d’images. C’est parce qu’il pouvait maintenir l’action qu’il n’a pas jeté le livre au bout de ses bras. Parfois il chantait. D’autres fois, il gazouillait. Il créait un univers, j’imagine, en même temps qu’il le « décodait ». Ce sont justement ceux qui ne perçoivent pas le décodage comme de la création qui trouvent que les études sont plates à mort.


À la maison, il a sa propre petite bibliothèque à côté de la nôtre. Et il en est plus que fier! C’est SON spot. Avec son petit banc, sa petite table, sa petite plante pis toute. Il y a des livres éducatifs dedans, mais il y a aussi des livres un peu absurdes. Des livres qui font apprécier la lecture. À mon avis, ils sont beaucoup plus éducatifs que les livres de chiffres, de couleurs, de formes et d’animaux. Enfin, Mathias les apprécie tous, d’une manière ou d’une autre.

Il a aussi son propre compte à la bibliothèque du quartier. Il choisit les livres lui-même. Je peux voir tout de suite, lorsqu’il tourne les pages, si le livre l’intéresse. Et si oui : hop, on le prend!

En revenant de la bibliothèque toute à l’heure, je me disais : man, pourquoi la section des adultes est pas comme celle des enfants? Pourquoi elle ressemble à un fucking camp de concentration? Pourquoi la bibliothécaire est bête, dans cette ostie de section-là? Alors que même les lions sourient dans la section des kids? Sérieux, c’est vraiment cool la section jeunesse. Avec des coussins, des blocs pour se patenter un coin confortable, se faire des petits abris temporaires. C’est aussi ça, la lecture. Avec des posters de toutes sortes d’affaires cool sur les murs. Avec des tables sur lesquelles il y a des crayons pis des papiers pour dessiner. Les enfants passent d’un coin à l’autre, de la lecture au dessin, ou de l’ordi au coin de blocs! Enfin, c’est comme de la création en continue là-dedans. Pis ça trippe fort en chien!

Les enfants sont des êtres mystiques. Je n’en reviens juste pas combien je suis privilégiée de côtoyer Mathias. Il est arrivé au monde en me refilant une bonne dose de lucidité que les hommes tranquilles appellent un postpartum. Une maladie créée de toute pièce pour se fermer les yeux sur des réalités sociales étouffantes et dévastatrices. Mais peu importe, les enfants sont des natural healers anyway! 

8 Commentaires

  1. séb haton

    Motte te dire quec ‘ chose straight, patty. Chu po québécois, ma a jamais rendu plate icitte avec toué. T’es la meilleure. J’t’ame comme t’es. Maudite que t’es hot quand t’écris !

    Voilà, je peux recommencer à parler français, maintenant🙂
    Mets-z’en !
    s.

  2. Charlotte

    Les enfants sont magiques. Je voulais tellement qu’ils aiment la lecture, les miens. Lire, c’est ne jamais s’ennuyer. C’est rêver. C’est apprendre. C’est être curieux. C’est rester éveillé!! Lire, c’est avoir toujours un ami avec soi, peu importe l’heure ou l’endroit. Mon plus vieux c’était koussi-koussa, jusqu’à ce qu’il découvre mes collections de Tintin et Astérix. C’est parti mon kiki! Il adore lire! Le plus jeune, on va à la bibliothèque ensemble, on s’asseoit sur les mini-chaises aux mini-tables et on lit des livres de touptits. On fait des casse-tête. Il se promène dans les rangées et il veut que je patiente à la table pendant qu’il nous ramène un trésor à lire. Il se sent grand à défiler dans les allées pleines de livres, seul! On a du fun!

    Pis j’aime ben trop ton billet, mère blogueuse😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s