Say Your Guts

Il me regardait du haut de ses 6 pieds presque 7.

Je n’ai jamais eu envie de lui. La première fois que nous nous sommes rencontrés, il regardait sans arrêt le dessus de ma tête. Depuis ce temps, je crois fermement qu’il y a, là où son regard me rentrait dans le crâne, une alopécie féminine.

Il s’est tourné vers moi en tortillant un peu son cou.

Je n’ai jamais eu envie de son corps. La première fois que nous nous sommes rencontrés, je constatais sans arrêt la minceur de son ventre. Depuis ce temps, je crois fermement qu’il y a, là où mon regard lui rentrait dans le ventre, une anorexie masculine.

Il a ouvert la bouche comme pour me montrer l’écume.

Je n’ai jamais eu envie de ses lèvres. La première fois que nous nous sommes rencontrés, mon esprit tentait de redresser chacune de ses dents. Depuis ce temps, il doit croire fermement qu’il y a, là où mon regard lui rentrait dans la bouche, une envie d’y mettre ma langue.

Puis il me dit :

« what I like about you, is that you always say your guts »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s