☆ Horoscope août 2017 « La férocité me pogne » Josée Yvon ☆

Une fois par mois, je m’assois et j’étudie l’alignement des planètes des prochains 30 ou 31 jours à venir pour toi. J’intuitionne, avec mes livres d’astrologie antirubrique de magazine pis mes antennes ultra-cosmiques, un horoscope avec des guidelines, des choses à réfléchir, des idées à approfondir pour ton signe et ton ascendant. Ce mois-ci, ça se passe sur le thème de  

LA FÉROCITÉ ME POGNE

comme l’écrivait Josée Yvon. Férocité comme dans « fauve » plus que dans le sens de cruel, je veux dire, c’est le mois du Lion, ça roar en dedans, pis je t’encourage à entrer en contact avec la wildness, à faire de l’espace en-dedans comme autour de toi. Y’a comme pas de mots pour ça. C’est pourquoi je te propose un horoscope « arts visuels » où je te présente une œuvre d’une femme extra avec quelques affirmations qui pourront t’aider à connecter avec le raw dans ton estomac pis à à créer un espace pour la lumière, l’amour pis toute.

Événements marquants :

Le 3 août, Uranus rétrograde, alors que le lundi 7 août, notre pleine lune est en Verseau. Le 12, Mercure entame sa rétrogradation et la nouvelle lune du 21 août est en Scorpion. Le 22, c’est le soleil qui fait briller la même constellation, pis quelques jours plus tard, le 26, Mercure entre dans la constellation du Lion pendant que Juno est directe. L’ascension de la fougue trouve son apogée à la toute fin du mois quand Vénus entre dans la constellation du Lion.

*Le féminin est employé pour ensauvager le texte

Bélier ♈

d2b3e2d1b7bf6392d3bc9c33f6e7483e

Kiki Smith

Je me tune in avec la férocité du mois d’août; je ne cache pas ma différence pour éviter le conflit, je ne downplay pas mes passions comme pour fuir la jalousie. Mes passions, je les amène avec moi, dans mon ventre, ce sont mes louves sauvages, fidèles et amicales.  Elles sont féroces et assumées parce que je crée un vaste espace pour qu’elles puissent courir à leur gré. Je marche nue derrière elles dans le silence absolu. Nous sommes « une ».

Taureau ♉

 

904252ea3b9ccea215c4d1c9b013348d-contemporary-art-daily-land-art

Ana Mendieta

J’accueille la beauté de ma férocité et, par là, je crée un espace pour que mon corps s’apaise. Je sors de mon osmose avec les autres, avec leurs pensées, avec leurs jugements, et je me dépose dans mes racines. Je me fond dans leurs sillons. Je comprends que mon énergie ne se renouvelle que si je réclame cette férocité pour moi-même, pour mes projets, pour mes passions. Je trouve mon ancrage raw, profond et réel dans mon espace avant de me projeter à l’extérieur, avant de recevoir l’autre.

Gémeaux ♊

gallery-1455123391-lisa1-6x4-1

Lisa Yuskavage

J’accepte les pôles opposés qui sèment en moi des guerres étranges entre l’impératif d’être libre qui m’habite et mon désir ardent d’appartenir. Je cherche l’équilibre dans le présent, je laisse le passé s’enflammer et les guerres choisir leur victoire. Elles seront toujours là, les guerres, mais elles ne m’empêcheront pas de me faire de l’espace pour les possibles, pour que ma wildness m’illumine. Je comprends que ma joie, mon ardeur, ma passion nécessitent cette polarité qui m’habite. Je réalise que la douceur à laquelle je m’identifie n’est pas irréconciliable avec ma férocité, qu’elles sont les deux pôles d’une même planète.

Cancer ♋

vija-celmins-untitled-ocean-1970

Vija Celmins

Je suis vaste et j’accueille la porosité de mes frontières, mais je ne me laisse pas submerger par mes émotions et celles des autres. Je profite de la vastitude de mon espace intérieur pour m’habiter dans les moindres recoins de mon infinité. Je réclame tout ce que je vis, même mes tourmentes. Je suis une mer beaucoup plus féroce qu’elle n’en a l’air. Je laisse la lune me guider. Je n’hésite pas à faire un ras-de-marée chaque fois que quelqu’un pose le pied sur une de mes rives où il n’a pas été invité. Oui, je suis vaste et impossible à contenir, mais je ne suis pas pour autant dissipée : je suis présente, forte, puissante.

Lion ♌

rist_gigantic

Pipilotti Rist

Je réalise que j’avance dans la vie à coups d’attraits soudains pour une personne, pour un projet, pour une œuvre, car de cette manière, j’ai l’impression d’être sur le bon chemin. Je comprends aujourd’hui qu’il me faut aussi apprendre à me connecter avec ma propre motivation. Alors, tranquillement, j’ouvre un vaste espace devant moi. Je quitte toutes les directions offertes par les attraits extérieurs, les gens que j’admire, les œuvres qui m’inspirent. Je saute à pieds joints dans ma noirceur que je visite trop peu souvent. Je touche le cœur de mon être et j’y trouve une férocité. Je m’y oriente à l’aide de mes propres illuminations à partir desquelles je forme mes propres constellations.

Vierge ♍

moncler_fw15_dps2

Annie Leibovitz

Je réalise que je gravite trop souvent autour des petits mondes qui ont besoin que je fasse quelque chose pour y mettre de l’ordre. On compte sur moi, c’est comme ça. Je choisis aujourd’hui de visiter un espace encore inaltéré que je porte en moi, comme un pansement. Je n’amène avec moi que ma détermination. Je ne porte sur mes épaules que ma belle férocité. Rien ne m’arrête. Ce qu’il y a derrière moi est aussi grandiose que ce qu’il y a devant. J’ai confiance, car je sais faire de tout événement quelque chose de grand. J’habite les lieux sauvages de ma solitude qui me font briller de la tête aux pieds.

Balance ♎

 

janine-antoni-tightrope

Janine Antony

Je réalise que mes décisions sont subites, que je fais des choix brusquement sans m’assurer le support des ceux et celles qui m’entourent. Je veux faire mon chemin un point c’est tout, mais je comprends que ma voie repose sur un fin équilibre impliquant beaucoup de choses hors de mon contrôle. Par conséquent, je réalise que l’hésitation n’est pas le signe d’un manque de passion, mais celui d’une prise de conscience de la complexité d’une situation. Je pose un pied devant l’autre sur mon fil. J’écoute les voix de ceux et celles qui m’animent. Je reçois l’énergie féroce d’un sol instable, mouvant, profond. J’acquiesce le flux de la vie, j’accueille le mouvement incessant.

Scorpion ♏

lead_960

Sally Mann

Mon obstination n’est pas le résultat de ma férocité, mais celle de ma rigidité. Si ma ténacité me donne l’impression que mes pieds s’ancrent dans l’infaillibilité d’un sol dur, elle entrave pourtant mon parcours. Je quitte donc cette allée de béton armé et j’accepte de perdre pied. Je crée de l’espace tout autour de moi et je m’y plonge; je me donne la possibilité d’atterrir là où les vents l’auront décidé. Je n’oublie pas que c’est la chute qui compte, ce moment où je fais le vide pour mieux entendre la voix du ventre.

Sagittaire ♐

19-v02-980x384

Tacita Dean

Je comprends que les apparences sont trompeuses et que mes efforts pour plaire aux autres n’apporteront jamais le résultat souhaité, c’est-à-dire celui d’être acceptée, aimée. Les autres, comme moi, cherche la connexion, la vraie. Je réalise que je suis à la fois un miroir du monde qui réconforte les autres et la promesse d’un ailleurs qui les déstabilise. Je me crée donc cette bulle immense dans laquelle je me permets d’être la nuit quand il fait jour et le jour quand il fait nuit. J’arbore mes couleurs les plus intenses, les plus féroces même quand les autres menacent de disparaitre. Je ne suis ni gentille, ni méchante : je suis. 

Capricorne ♑

einhorn

Rebecca Horn

Je réalise que j’ai du mal à laisser aller les beaux moments passés parce que je ne sais pas ce qui se trouve devant. Je m’y accroche dès que le présent m’anéantit ou m’ennuie. Je comprends qu’il me faut maintenant élever mon regard fièrement, férocement. Je me crée un espace vaste comme un champ, je me dépose en son centre et je regarde droit devant. Avant de faire quoi que ce soit, je prends le temps de me connecter au sol comme au ciel. J’ai une antenne pour m’approvisionner en énergie. Non! Mieux encore : je suis une antenne. 

Verseau ♒

francesca-woodman-untitled-boulder-colorado-1976

Francesca Woodman

Je réalise que de changer les choses simplement pour les changer, parfois en allant à l’encontre de mes propres intérêts, amoindrit mon énergie vitale. Ma volonté n’est pas toujours un signe de ma férocité profonde, ni l’expression de mes véritables désirs. Je me retiens donc de tout contrôler pour mieux m’enraciner, puis je laisse la rivière, le temps, le mouvement de la vie faire son œuvre. Je ne cherche plus à prendre en charge chaque détail de la réalisation de mes rêves et de mes passions. Je comprends que mon œuvre est collective, que ma plus grand tâche est de me dégager du chemin pour laisser ma vie se manifester, toute indomptée qu’elle est.

Poisson ♓

b5ef5a822241ee1b-jh-6222-large

Julie Heffernan

Je réalise que je ne suis pas responsable du bonheur des autres et que de vivre dans la fluidité ne veut pas dire de disparaitre. Je fais partie de la nature, du monde. Je me fonds autant que possible dans la vie, mais je n’oublie pas de me manifester lorsque la situation le requiert. Je suis double:  à la fois singulière et partie d’un tout indivisible. Mais je ne suis jamais absente. J’apprends aussi à faire la différence entre savoir où je vais et avoir une définition unique et rigide de la manière d’y arriver. Je reste ouverte aux possibilités, ma férocité repose sur cet espace que je me crée.

☆☆☆

ce grand carré d’espace
invite
et tremble dans les chèvrefeuilles
et les passeroses
comme le cléome sans le charme
de descendre le pergola.
Ne commande plus le doute.

Josée Yvon

Move on 💫

J’ai laissé les enfants là où ils peuvent RESPIRER DU FLEUVE pour une semaine sans moi, sans ce « NOUS » tiraillé, sans leur père qui est parti de son bord vers cet endroit qu’il appelle le paradis du mountain bike, l’éden des hikes. Dans le temps qu’on habitait là-bas, c’était aussi mon petit paradis de cowgirl à moi, le Colorado!

Ast’heure que tout le monde est bien, que tout le monde se vautre dans la nature, je peux enfin

MOVE_ON_14883

Je ne fais pas de boîtes, j’amène les affaires à boute de bras comme on dit, pis en étant À BOUTE DE TOUTE. J’amène des oreillers, des piles de livres, des huiles essentielles en espérant ne pas croiser les voisins dans le corridor qui me diraient avec des faces de c’est-pas-possible : « HEIN? VOUS ÊTES SÉPARÉS??? COMMENT ÇA DONT? ». Ça va finir par arriver, je le sais!

Je transporte tout ça jusqu’à l’appartement d’à côté qui est trop petit, VRAIMENT TROP PETIT, mais c’est comme s’il était plus GRAND qu’ici, je veux dire : c’est devenu étroit depuis LUI, depuis celui qui est entré dans ma vie en trombe et qui en est ressorti aussitôt pour me rappeler à quel point je suis confuse, à quel point je me désaligne quand mes viscères l’appellent, à quel point le féminisme prend le bord quand il insiste pour que ça se passe.

Non… Non, je ne veux pas… Non, c’est vraiment quelque chose de précieux pour moi… Non, on ne se connaît pas… Non… Bon ok, si tu y tiens à ce point…t’as-tu un condom par exemple?

C’est tout ce que j’ai trouvé à lui dire avant de laisser le vide m’envahir.

Quand j’ai mis fin à tout ça après une couple de fois, après avoir cessé de me faire croire que c’était MEANINGFUL tout ça, après qu’il me dise que quand je n’étais pas là, il ne pensait « PAS SPÉCIALEMENT » à moi, j’ai recommencé à fumer comme pour m’accrocher. Je me dis qu’on a toutes le droit d’être un peu fuckée pour un temps déterminé, ça fait que je me donne un mois pour me replacer, pour me convaincre qu’un jour, je pourrai encore AIMER.

D’ici là, je me demande comment je vais organiser l’espace, comment je vais le remplir, moi qui CRAVE TELLEMENT LE VIDE. À part la chambre des enfants, ça me prend un spot pour rempoter mes plantes, pour voir mes livres, pour faire sécher mes herbes, pour dessiner des visages, pour faire mon yoga, pour créer un autel, pour dormir si j’y arrive encore.

Je peux ben écrire n’importe où, ça j’m’en fous.

Ça me prendrait peut-être un spot pour m’attacher solide la prochaine fois où j’aurai envie de me jeter dans un MUR avec une aussi belle figure, un MUR qui dit que « nos âme se connaissent », un MUR que j’aime pis que je déteste, un mur duquel je me décolle en me disant

« coudonc j’ai comme de la misère à le croire, mais je me suis fait avoir par un SPIRITUAL FUCKBOY encore »

Ok, faut vraiment que je

MOVE_ON_14883

💫

☆ Horoscope Juillet 2017- Dans le ring : peurs vs amour ☆

Une fois par mois, je m’assois et j’étudie l’alignement des planètes des prochains 30 ou 31 jours à venir pour toi. J’intuitionne, avec mes livres d’astrologie antirubrique de magazine pis mes antennes ultra-cosmiques, un horoscope avec des guidelines, des choses à réfléchir, des idées à approfondir pour ton signe et ton ascendant. Ce mois-ci, ça se passe dans le ring et c’est :

PEURS_45405

vs

AMOUR_46209

C’est un duel et j’ai bien l’intention de contribuer à la victoire de l’amour dans ton fort intérieur parce que les peurs, ça bloque l’âme, le corps, le monde. Les peurs divisent, tuent, violent. Elles s’immiscent dans les racoins de notre esprit et alimentent la honte, le désespoir, le cynisme. Elles engendrent l’inertie là où la vie essaie de faire sa job : circuler, s’épanouir, grandir. Mais surtout SURTOUT les peurs amoindrissent l’amour ou l’empêchent tout simplement de se manifester. L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à bien ressentir le mindset de ta peur pour mieux basculer dans celui de l’amour.

Love is anterior to life,

Posterior to death,

Initial of creation,

and The exponent of breath.

Emily Dickinson

 

giphy

Événements marquants 

On commence le mois de juillet avec l’astéroïde cométaire Chiron en rétrogradation. Le 4 juillet, Vénus entre dans la constellation de Gémeaux et le lendemain, Mercure roule dans la constellation du Lion. La pleine lune du 9 juillet sera en Capricorne et le lendemain, Céres entre dans la constellation du Cancer. Le 17 juillet, Vesta entre dans la constellation de la Vierge et le 20 juillet, c’est au tour de mars d’entrer dans la constellation du Lion. Notre nouvelle lune du mois, qui aura lieu le 23 juillet, fait briller la constellation du Lion, mais la journée d’avant, c’est le soleil qui y brûle. Vénus entre dans la constellation de la Vierge le 25 juillet et à la toute fin du mois, elle se retrouve dans la constellation du Cancer.

*Le féminin est employé pour enamouré le texte

Bélier ♈

PEURS_45405

Tu donnes certainement l’impression aux autres que tu n’as que très peu de peurs, voire pas du tout. Toi, l’aventurière qui, arrivée à destination, change de direction! Toi, l’inépuisable discuteuse qui a toujours une opinion! Toi, la faiseuse de plein d’affaires! Tu as quand même un peu de misère à t’investir à fond dans quelque chose, à finir ce que tu as commencé. Tu diras que tu es simplement impatiente, je te dirai que ce sont tes peurs qui t’arrêtent. Peur d’être pognée ou quelque chose comme ça. Peur de ne pas être libre de changer d’idées, de changer de vie. Peur de trop ressentir, aussi…

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à t’investir plus profondément, plus longuement dans une seule chose. Il te convie à prendre le temps d’accueillir avec amour le malaise qui t’habite quand vient le temps de t’attarder longuement à quelque chose ou à quelqu’un: il faut situer ce malaise dans ton corps, le reconnaitre comme pure sensation et respirer dedans jusqu’à son effritement. Les astres te rappellent que tu n’as pas à constamment réaffirmer ton espace de liberté à l’extérieur de toi, je veux dire, faut mettre ses limites, mais réalise aussi que de la vastitude et du grand air, il y en a en dedans de toi. Ouvre cet espace de liberté intouchable dans la région de ton cœur et observe les possibles, tu ne le regretteras pas.

 

Taureau ♉

PEURS_45405

L’anxiété n’est jamais très loin, on dirait qu’elle guette chaque moment de ta vie même les plus joyeux. Ce n’est pas facile d’accueillir le moment quand les choses sont hors de contrôle. Tout ce qui n’est pas familier est anxiogène, insécurisant et j’oserais même écrire que c’est insupportable. Ton corps se crispe lorsqu’il voit venir une mésaventure à l’horizon comme pour contrôler depuis l’intérieur de toi le monde qui t’entoure, le flux de la vie. Comme pour ne pas que le pire advienne. S’accrocher aux autres, à un espoir de changement positif, n’est certainement pas une solution et tu le sais, mais tu ne peux t’empêcher de le faire, alors tu te vides de ton énergie vitale à essayer de contenir des pots cassés.

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à prendre le temps d’observer ce qui se passe dans ton corps quand un bouleversement se pointe à l’horizon ou pire, lorsqu’il arrive d’un seul coup. À ce moment ou en pensant à de l’inconnu qui t’effraie, détends ton corps, tes muscles et écrit quelque part tout ce qui te passe par la tête. Accueille avec amour cette peur du mouvement, berce-là, dis-lui que tu comprends pourquoi elle est là, mais que tu as envie de vivre ta vie à fond. Lorsque tu ressens le réflexe de t’occuper de quelqu’un, demande-toi quelle est ta véritable intention et n’agis que si l’action émerge de la région de ton cœur où les peurs ne peuvent entrer. Donne de l’expansion à cette région, la peur va se sentir petite à côté et tu prendra les bonnes décisions pour le futur.

 

Gémeaux ♊

PEURS_45405

Tu vis dans la peur de faire des erreurs comme si celles-ci allaient te faire perdre de la valeur, comme si tout était crucial et qu’il fallait tout le temps bien saisir les occasions et savoir agir à la perfection. Tu crois réellement que tu échoues lorsque la réaction n’est pas celle attendue. Paradoxalement, tu as aussi peur de te faire avoir, de te faire entourlouper dans les games de un pis de l’autre. Tu n’as pas envie de jouer, au fond, tu recherches l’authenticité. Tu supportes difficilement le regret de ne pas avoir réussi à ne pas jouer la game et tu voudrais donc que les autres sachent qu’ils ne t’ont pas eue dans le fond. C’est un véritable tiraillement.

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à résider dans la région de ton cœur, all the way. Chaque fois que tu te sens partir dans ta tête pour te critiquer ou pour ressasser ce que les autres pensent de toi, ramène-toi dans ton cœur pis open it up pour réaliser que les réactions des autres ne t’appartiennent pas. Campe-toi dans ta vérité sans devenir dogmatique, essaie que tes paroles viennent d’un lieu non contaminé par toutes tes insécurités et cesse de te justifier, c’est tellement plus powerful ainsi. Trouve à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur la bonne manière pour toi de faire les choses. Accueille tes besoins avec amour et dis-toi que tu apprends chaque jour un peu plus. N’oublie pas que cet espace infini dans la région de ton cœur, personne ne peut le posséder et, ainsi: personne ne peut « t’avoir ».

 

Cancer ♋

PEURS_45405

Le cocon est confortable et ce serait super si tous les autres que tu aimes aient envie d’y rester pour toujours, toujours, toujours. Tu n’aurais plus à faire des pieds et des mains pour les garder près de toi, surtout, tu n’aurais pas à devenir « autre » pour leur plaire. Ta peur de perdre ceux et celles que tu aimes ou que tu admires le plus fait de toi quelqu’un de très attentif et présent, mais ta présence leur parait moins pour accueillir leur différence ou leur désir de liberté que pour t’assurer leur propre présence à tes côtés. Pour qu’ils restent! Tu as un peu peur de les écouter sans tout rationaliser, sans ramener cela à tes propres expériences, comme pour tout maitriser ainsi, tu ne t’ouvres pas au flux de leur vie.

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à te recentrer pis à faire l’effort de laisser aux autres la responsabilité de ce qu’ils ressentent et de ce qu’ils vivent. Prends quelques minutes, ferme les yeux et imagine-toi des cordes qui te relient aux autres depuis la taille. Peu à peu, laisse aller les cordes avec les gens au bout, laisse-les partir au loin et ramène-toi dans ton corps, dans ton centre. Feel comment tu es libre, aime ces à partir de cette liberté. Tu n’as pas à retenir les gens comme pour les empêcher de tomber ou pour les ramener près de toi, juste soit présente et entière et laisse ce noyau attirer ce qui est véritablement bon pour toi. Laisse les autres te surprendre et te transformer.

 

Lion ♌

PEURS_45405

Les émotions font des free games : tu passes de la grande joie à l’anxiété, de la confiance totale à la terreur. Pourquoi les choses ne peuvent-elles pas « stay gold » que tu te dis. Pourquoi il faut que ça droppe chaque fois? C’est un éternel recommencement. Aussi bien se protéger que tu te dis inconsciemment, et ne pas trop se mettre à la vue de tous et toutes, et surtout, ne pas se mettre à nu. On se protège pour ne plus subir les montagnes russes, les douleurs aiguës. Mais ça ne fonctionne pas parce que le corps, le cœur, l’esprit pis toute veut vivre à fond, c’est ta nature, tu n’y peux rien. T’as envie d’exploser, de t’ouvrir, de fleurir.

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à créer de l’espace à l’intérieur de toi pour que le grand spectacle de tes émotions, de tes mélodrames même, puisse avoir lieu sans que tu y prennes entièrement part. Tu seras spectatrice, ce mois-ci; une spectatrice aimante, chaleureuse, pleine de compassion pour tout ce qui t’exalte comme tout ce qui t’étouffe ou te fait souffrir. Prends le temps de tout sentir sans te laisser envahir. « Bienvenues à toutes » que tu diras à tes émotions, « vous me rappelez que je suis en vie ». Observe cet espace en toi qui te permet de ne pas être l’actrice principale de tes émotions, il n’y a pas de montagne russe dedans, juste du love.

Vierge ♍

PEURS_45405

Ces temps-ci, les gens te perçoivent comme invincible; la joie et la légèreté semble au cœur de chacune de tes décisions avec lesquelles t’as l’air totally cool, mais tu es un peu moins exaltée que tu n’en as l’air. Les peurs sont bel et bien présentes et tu sais qu’elles sont saines, jusqu’à un certain point. La peur, c’est le kick qui te permet d’exercer ton esprit pratique et analytique, d’envisager les choses en dehors du moment présent. T’es ben organisée pis prévoyante, dans le fond. Alors ce mois-ci, je suis simplement là pour m’assurer que tu continues sur ta lancée, que tu ne verses pas dans tes peurs et que tu continues de faire confiance en la vie.

AMOUR_46209

L’alignement des astres ce mois-ci t’invite à te grounder dans la sensation d’abondance qui émerge d’une ouverture dans la région de ton cœur. C’est physique, ça irradie. Ramène-toi là avec ta respiration si une angoisse essaie de tout refermer le processus, mais prends le temps de la sentir, de l’écrire quelque part. N’essaie pas trop de la comprendre avec ta tête, parce que je sais que c’est ton genre, mais ce n’est pas le temps pour toi de faire ça. Non, là c’est le temps d’installer ton campement dans ton cœur, dans ton corps, et de t’enrouler dans ton self-love. Rappelle-toi que les dilemmes n’existent pas, mais seulement des possibilités infinies. Ne laisse aucune crainte refermer les possibles.

Balance ♎

PEURS_45405

On en a déjà parlé ici : la laideur te terrifie. La wildness aussi, enfin, tout ce qui n’est pas « poli » dans le sens de « peaufiné ». Tu aimes être inspirée et laisser la beauté t’habiter. Tu es facilement rebutée par les endroits ou les gens qui pour toi n’ont pas de charme, n’ont pas un « habillage » séduisant, un comportement adéquat. Au fond de toi, ce qui t’effraie est que cette laideur qui te rebute fasse partie de ta vie, de toi, mais le monde, les lieux, les gens sont inextricablement liés à ton être. Tu refuses de les laisser t’habiter et, par là, tu refermes les portes de ton cœur et perd du même coup la plus belle chose que la vie peut t’apporter : des possibilités.

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à prendre conscience que cette laideur n’est que du ressenti, que tes goûts tranchés t’empêchent de ressentir tes peurs et de t’ouvrir à d’autres formes de beauté. La prochaine fois que tu prends une marche, prends le temps d’observer quelque chose qui t’horripile et essaie d’y voir quelque chose de vivant, d’intéressant. Développe ta curiosité pour ce qui te rebute d’un point de vue esthétique ou comportemental et plutôt que de rejeter la chose ou la personne, essaie de l’accueillir toute entière, sans faire des modifs Photoshop dans ta tête. Prends conscience que cette ouverture t’apporte du même coup des possibilités, et un accueil de ta belle complexité.

Scorpion ♏

PEURS_45405

Perdre le contrôle est quelque chose d’effrayant; la vulnérabilité : quelque chose à ne pas partager. Lorsque tu ne maîtrises pas ton univers, c’est un danger psychique qui te guette. Même lorsque tu sembles à l’aise et chilax, une partie de toi est en train d’analyser, d’évaluer, de planifier : de te protéger. Mais de quoi? De l’imprévu, des possibles inattendus, mais surtout, de ta vulnérabilité. En te protégeant, tu préviens les autres de te voir réellement. Tu t’emprisonnes avec tes feelings, tes ressentiments, ta jalousie, et c’est comme un guet-apens. On dirait que tu vas imploser, mais ça finit toujours pas passer. Pis tu recommences à te cacher.

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à prendre un risque, le plus grand pour toi : dealer avec le moment présent lorsque tu te retrouves avec les autres. Lorsque tu commences à créer une distance, à tout analyser, à prévoir tes faits et gestes, ramène-toi dans ton corps, pis ouvre la région de ton cœur. Accueille tout ce qui se passe en toi : tes peurs, ta nervosité. Souviens-toi que rien n’est plus courageux, ni plus beau que l’authenticité. Au fond, ce que tu veux, c’est être dans le monde, pas à côté. Tu veux faire partie de la vie et pour cela, il faut que tu t’abandonnes à son mouvement.

Sagittaire ♐

PEURS_45405

Ce n’est pas évident de prendre le temps d’approfondir les discussions, il y a tellement de gens intéressants, mais surtout, tellement de gens à conquérir, à ajouter à la liste de ceux et celles à qui tu diras bonjour. Je dis ça, mais il se peut aussi que tu renies complètement ton côté social et, qu’au contraire, tu fuis les autres, que tu aies envie de t’enfermer dans ta tanière. Dans un cas comme dans l’autre, ta nature de Sagittaire a peur de perdre son temps, de manquer quelque chose, mais surtout de s’ouvrir réellement aux autres. L’enjeu, c’est qu’avec une telle attitude, tu es en train de tout manquer le meilleur de la vie!

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à sortir de ta tanière réelle ou intérieure pour aller vers les autres pour de vrai. Réalise que le meilleur est dans l’inconnu, l’imprévu et que la véritable aventure que tu cherches à vivre à travers des films, des romans ou des histoires que tu te racontes à toi-même, est dans le réel, le présent. Dis-toi que sur ton lit de mort, tu ne regretteras jamais de ne pas avoir passé assez de temps devant des écrans. Go out! Sois playful, donne-toi d’être l’enfant que tu as été ou que tu n’as pas pu être et surtout, accueille cet enfant intérieur avec amour : il en a grandement besoin.

Capricorne ♑

PEURS_45405

Les gens qui te connaissent à peine te perçoivent comme humble et plutôt zen, mais tu sais très bien que tu es un nerveux qui a souvent envie d’exploser, de faire des feux d’artifice. Tu nies trop souvent cette partie vivante et exaltante de ta personnalité comme pour laisser la place aux autres, comme pour avoir l’air sage, mais surtout par peur de mal paraître. C’est pourtant ton énergie vitale qui en pâtit. Tu ne cultives pas assez cette énergie, tu la coupes. Tes blagues tombent à plat parce que ton enfant intérieur n’y est pas. Il n’ose pas jouer pour de vrai, il a trop peur.

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à cultiver ton énergie vitale en faisant du sport, des jeux physiques ou whatever qui te sort de ta tête. Amuse-toi, pas comme un cynique ou un sarcastique, mais avec la belle naïveté qui t’habite et qui cherche à s’exprimer. Tiens : sors danser! Vivre avec légèreté n’est pas superficiel, contrairement à ce qu’on pense. Sors de ton mode de pensée dans lequel tu es encrassé, développe un rapport aussi minime soit-il avec une spiritualité. Ce sont toutes ces petites choses qui te mettront dans un état d’amour, un état qui te permettra de renouveler ton énergie.

 

Verseau ♒

PEURS_45405

Tes idées, tes opinions sont importantes pour toi, tu y trouves là le cœur de ton identité. Quand les autres sont en désaccord, c’est comme s’ils attaquaient ta personne même, ton intégrité. On peut comprendre que tu aies peur de te remettre en question, cela voudrait dire pour toi de te défaire au grand complet, toi qui as passé tant de temps à réfléchir, à te construire. Ce rapport à tes idées engendre inévitablement une rigidité qui t’empêche de grandir et de t’épanouir.

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à te trouver un ground autre que tes idées et tes opinions. Une marche en nature te ferait sans doute grand bien. Cela te permettrait d’habiter ton corps et de trouver en ces lieux d’abondance un sentiment d’être au monde dépourvu de ce qui te définit socialement. Oublie tes rôles quelques instants, et laisse-toi créer ou penser quelque chose dont tu n’as jamais osé. Prends le temps de ressentir ce que tes pensées font dans ton corps et attarde-toi à celles qui ouvrent la région de ton cœur. Fais-toi une maison dans ce coin-là de ton corps et ancre-toi dedans quand tu entres en relation avec les autres.

Poisson ♓

 

PEURS_45405

Tu construis quelque chose, tu t’y accroches à fond et voilà que tu défais le tout, que tu le sabotes. Ce cycle est quelque chose auquel tu es habituée. C’est comme si tu avais peur de trop réussir, peur de percer. Tu te retiens surtout pour te tenir loin des conventions qui vident la vie de son sens le plus profond. Tu veux laisser place à l’intuition. Tu es passionnée, impulsive, tu t’emportes. Tu donnes tout et voilà que tu crains ensuite de blesser ou encore de faire peur par ton trop-plein d’émotions. Enfin, tout ça maintient le statu quo dans ta vie et fait en sorte que tu manques de direction. Contrairement à ce que tu penses, cette direction n’est pas histoire de te dompter, elle ne vient pas non plus de l’extérieur, au contraire, elle émerge du moment où tu t’ancres dans ton cœur.

AMOUR_46209

L’alignement des astres du mois de juillet t’invite à sortir de ton brouillard intérieur, à créer de la clarté en agissant à partir de ce que ton cœur te dit. Trouve un équilibre entre l’intuition et la réalisation, entre la créativité et les conventions. C’est un ground qu’il te faut et personne d’autre que toi ne peut te le donner. Tu as tendance à t’accrocher à quelqu’un pour en faire ton centre de gravité, mais au final, tu en ressors toujours plus égarée. Ground toi dans ce que tu ressens, dans ton corps, et apprécie ce que tu fais quand tu avances dans le concret. Aime ce qui émerge de toi, honore tes créations et fais de ton self-love ta maison.

Love recognizes no barriers. It jumps hurdles, leaps fences, penetrates walls to arrive at its destination full of hope.

Maya Angelou

Écouter Jupiter ♃

J’ai pensé à ça, j’ai pensé à Jupiter quand je l’ai vu verser des larmes de fille-gars, je veux dire, des genres de larmes de filles qui se sentent PAS ASSEZ féminines, PAS ASSEZ belles, PAS ASSEZ comme dans les films pour pleurer, des filles qui se retiennent parce qu’elles pensent qu’elles auront l’air connes avec leurs joues brûlées, des filles qui se sentent TROP dissipées, comme TROP HUGE, pour être vulnérables; des filles qui ont assumé très tôt que c’était un privilège de pleurer. C’est comme si tout ce qui sortait d’elles spontanément était TROP grossier pour être exposé parce qu’on replace jamais les affaires dans le contexte de la voie lactée, parce qu’on n’a pas appris à écouter les GÉANTES, les FOUDROYANTES, les

turbulentes_41611

qui tournent au loin dans notre système solaire, celles qui sont faites de TEMPÊTES INFERNALES, celles qu’on ne peut pas rêver de coloniser et dont même la lueur est MORTELLE. On nous a pas montré comment reconnaitre la beauté qui se cache au cœur de leur hostilité; on n’a pas appris à troquer l’appréhension pour la compassion, la fascination pour la connaissance. On n’a pas catché que tout est une question de COMPACITÉ, pis que les géantes ont simplement décidé de ne pas se contracter, de ne pas faire de leur corps un sol à piétiner pis que c’est pas parce que leurs molécules sont de faible cohésion qu’elles n’ont pas d’intégrité ni de frontières:

on n’a pas le droit de passer au travers!

Mais en écoutant les waves de Jupiter, on va peut-être apprendre à se taire et à recevoir des MERS pis des AURORES sans essayer de comparer la force de nos gravités, sans constamment mesurer nos magnétismes. On va laisser le temps brûler ce qu’il a à brûler en regardant au-delà de la surface imparfaite pis de la rondeur, je veux dire, ce qu’on veut au final, c’est connaître ce qu’il y a dans le CŒUR. Il faut voir au-delà des anneaux de poussière, pis connecter avec ce qui fait que ça

swirl_43971

comme pas possible sur les pôles.

☆☆☆

zqchm_

J’ai lu dans Le Monde ou ailleurs qu’il pleuvait en esti sur Jupiter, mais que c’était pas de l’eau, c’était des DIAMANTS! Si on apprenait à écouter les foudroyantes, si elles se sentaient en sécurité pis légitimes de pleurer, les grands cavaliers pis les parfaites mariées iraient de ce pas se rhabiller, je veux dire: l’abondance dans le CŒUR des géantes anéantirait tout ce qui entretien la grande illusion de la préciosité, cette illusion qui définit une forme pernicieuse de beauté, cette illusion qui nous détruit dès qu’on n’en fait pas partie.

☆ Horoscope juin 2017 – la revanche des muses! ☆

“For too many centuries women have been being muses to artists.”

Anaïs Nin

Une fois par mois, je m’assois et j’étudie l’alignement des planètes des prochains 30 ou 31 jours à venir pour toi. J’intuitionne, avec mes livres d’astrologie anti-rubrique de magazine pis mes antennes ultra-cosmiques, un horoscope avec des guidelines, des choses à réfléchir, des idées à approfondir pour ton signe et ton ascendant. Ce mois-ci, ça se passe sur le thème de

LA_REVANCHE__33480

On laisse s’estomper le tiraillement intérieur, l’auto-critique, l’impression de n’être pas assez: toutes ces choses qui nous empêchent d’agir avec audace dans le monde, qui nous relèguent au rôle de muse. *Muse déf : la mangeoire à oiseaux des autres qui s’envolent avec ce qu’on a de plus beau. C’est le temps de réaliser un PROJET, de le mettre dans le monde! On s’engage aussi à ne pas traiter les autres en muses; on supporte les plus silencieuses qui nous inspirent plutôt que de se mettre devant elles pour récupérer la lumière de leur aura. On émerge du nouvel alignement des astres et des planètes comme personnes entières et on se regarde les unes les autres avec la conscience que nous sommes les enfants de la même étoile ancestrale.

Ça fait que shine together, or burst alone!

gac_xanadu

Dans ton horoscope, tu trouveras ton mot anti-muse à méditer.

☆ Événements marquants ☆

200

Le 4 juin, la planète Mars entre dans la constellation du Cancer et deux jours plus tard, Vénus entre en Taureau, alors que Mercure est en Gémeaux. Notre pleine lune du 9 juin roule dans les étoiles du Sagittaire pendant que Jupiter est directe. Le 16 juin on a droit à une rétrogradation de Neptune. Le 21 juin, le soleil du solstice illumine la constellation du Cancer. Ensuite, c’est Mercure qui s’y trouve. Le 23 juin, la Nouvelle lune est en Cancer et on finit le mois avec l’astéroïde Pallas en Bélier (26 juin).

*Le féminin est employé pour ENFLAMMER le texte.

♈ Bélier

CONSTANCE_37292

Ce mois-ci, l’alignement des astres te convie à retrouver ta véritable nature courageuse, celle qui te permet de réaliser tes projets sans tomber dans l’agressivité, l’adversité ou le « me-first ». Le courage, c’est-à-dire « se grounder dans son cœur », prévient aussi l’éparpillement, ce qui te sera particulièrement utile en ce mois frénétique. Il y a des moments où les autres, leurs opinions ou leurs idées, plutôt que de nous nourrir, dissipent notre énergie. Tout ce qu’on te propose te semble intéressant à développer, mais de cette manière, rien n’est approfondi.

Le mois de juin t’invite à te recentrer sur ta première idée, singulière et authentique, et à la développer à fond tout en prenant conscience de ses origines multiples, en honorant les gens qui ont contribué à son émergence. Vers la fin du mois, la nouvelle lune t’invite à être plus loyale, envers les autres, mais surtout envers toi-même. Je te dis ça moins dans le sens d’être fidèle aux autres, que d’être sincère envers toi-même, c’est-à-dire de rester en connexion avec ce que tu crois être juste.

♉ Taureau

ESPACE_38196

Ce mois-ci, l’alignement des astres salue ta détermination, mais te convie à te manifester davantage dans le monde. On croit parfois que, pour se manifester face aux autres, il faut mettre en valeur nos possessions, nos connaissances, nos opinions. Pourtant, on ne peut se manifester réellement que si l’on s’habite entièrement en s’alignant avec le mouvement de la vie. Il faut abandonner un peu ce qu’on appelle notre identité pour laisser une chance à l’âme de parler, mais je suis certaine que tu sais déjà tout ça. Il s’agit simplement de ne pas perdre les rennes.

Le mois de juin t’invite à réaliser un projet sans le contrôler avec ta tête. Fais de l’espace en toi et laisse-le émerger. Guide-le pour l’observer grandir, puis s’épanouir. Il faut que tu shift ta perspective. Tu n’es pas une entité immuable dans le monde, mais un connecteur entre le ciel et la terre : ta pensée comme ton être sont fluides et changeants. Le mois de juin t’invite à habiter cet état d’esprit pour lequel tout est possible. Il s’agit d’observer sans saisir, de ressentir sans amoindrir, de laisser émerger sans juger.

♊ Gémeaux

ASSEZ_39111

Ce mois-ci, l’alignement des astres t’invite à prendre le temps de te déposer, chaque jour, pour retrouver un état de paix mentale. Il y a cet endroit de calme en toi que tu oublies facilement. Tu te laisses rapidement happée par l’auto-critique, les peurs, les voix intérieures qui ne t’appartiennent pas. Au mieux, cela t’empêche de réaliser pleinement ce dont tu es pourtant tout à fait capable. Au pire, ça te paralyse carrément. N’aie pas peur de regarder tes zones d’ombres, fais face à ce que tu redoutes en toi : je te promets que tu ne deviendras pas folle.

Tu as tendance à croire que les autres te copient, mais si tu es si inspirante pour les autres, c’est parce que tu es talentueuse, originale et passionnée. En ce sens, le mois de juin t’invite à te reconnaître et à te répéter que tu es « assez » pour réaliser tes projets, que tu n’as pas besoin d’être plus ceci ou plus cela. Non! Vas-y, lance-toi, et apprends ce que tu as à apprendre au fur et à la mesure pour que le projet se réalise.

♋ Cancer

VRAI_40121

Ce mois-ci, l’alignement des astres salue ta grande réceptivité, mais il te convie à produire quelque chose dans le monde qui te soit propre. Tu n’es pas qu’un réceptacle ou une copie des attentes des autres, tu es hautement imaginative. Ta sensibilité aux autres est une belle qualité, mais elle te fait parfois osciller. Elle t’empêche de réaliser tes projets ou d’amener tes créations en dehors de la réaction à quelqu’un ou à quelque chose.

Le mois de juin t’invite à faire descendre les rêves de ton esprit dans ton corps, mais aussi dans ton cœur. Tu as tendance à aller dans les extrêmes, genre à être supra gentille ou à te montrer supra harsh. Trouve ton centre et crée sans te donner un style et sans essayer d’être cohérente tout le temps. Réalise des projets à partir de ta vérité sans l’amoindrir, sans te cacher derrière la coolness.

♌ Lion

BRILLE_40701

Ce mois-ci, le mois de juin célèbre ton feu intérieur et te convie à l’exposer encore plus pour défaire les résidus de résistance qui t’empêche d’être toi-même, c’est-à-dire d’être powerful, exubérante, créative et même extravagante. Donne-toi le droit d’avoir du plaisir au max. Ta grande sensibilité t’empêche un peu trop souvent de véritablement savourer tes victoires, comme si tu devais te faire petite pour que les autres cessent d’être complexée, mais flash news : ça ne marche même pas. Tout le monde finit mal à l’aise y compris toi.

Le mois de juin t’invite à assumer ta force et à t’en servir pour soutenir les autres sans t’amoindrir. Démêle ce que représente la responsabilité pour toi et, pour cela, lis ceci quelques fois, ça peut peut-être t’aider : tu n’as pas le droit de voler la responsabilité des autres. Ça, ça veut dire que les autres ont leurs affaires à vivre, à ressentir, à passer à travers. Tasse-toi de leur chemin, de toute manière, c’est en brillant que tu vas les éclairer le mieux.

♍ Vierge

AWEILLE_40999

L’alignement des astres ce mois-ci te dit : au diable la modestie! C’est super de travailler sur soi, mais ça paralyse aussi parfois. Ta conscience de toi-même et ton côté analytique t’amènent parfois à t’effacer devant les autres. Tu n’as pas à rester dans l’ombre, à faire la toile de fond pour les autres. Celles qui te connaissent vraiment savent combien tu es drôle et explosive. C’est pour cela qu’elles aiment tant ta compagnie.

Le mois de juin t’invite à penser grand, à mettre ton rêve d’avenir dans l’univers et à commencer à te dire que oui, ça peut être un projet right now. Parce que c’est vrai que tes petits projets quotidiens t’enthousiasment beaucoup, mais tu sais très bien que tu es due pour LA grosse affaire et qu’il est temps de t’aligner avec les éléments de sa réalisation. C’est super d’être inspirée par un mode de vie qui nous ressemble, mais à un moment donné, il faut le vivre aussi. Ça commence aujourd’hui.

♎ Balance

CHOQUER_42769

L’alignement des astres ce mois-ci salue ton côté peaceful, mais te recommande fortement de ne plus te cacher derrière la diplomatie. Plaire aux autres peut rapidement devenir une stratégie d’évitement pour ne pas ressentir les vraies affaires. Ce mode d’être au monde te donne l’impression parfois d’exister « à côté » du monde, comme une sorte d’écho. C’est pour ça qu’il faut que tu sautes dans le monde à pieds joints, que tu prennes ta place pis que tu te connectes à ce que tu ressens vraiment.

Le mois de juin t’invite à réaliser un projet, aussi petit soit-il, qui te corresponde entièrement. Pendant ta création, essaie de prendre conscience des « censeurs » dans ta tête, de tous ceux et celles pour qui tu crées inconsciemment. Laisse leurs prétendues opinions s’évanouir peu à peu. Si tu continues de te bloquer en pensant aux autres, imagine-toi prendre plaisir à les choquer un peu pour voir. Des fois, ça prend l’autre extrême pour changer ses manière de faire. Tu verras, tu seras surprise de ce que tu peux faire. Et les autres aussi!

♏ Scorpion

GROUNDLESS_43152

L’alignement des astres ce mois-ci te convie à reprendre tes forces, à cesser de les dissiper dans ton rapport aux autres. Ce qui t’aiderait sans doute est de réfléchir à ton héritage, à tes parents et même à tes ancêtres. Tu as accumulé beaucoup de choses qui ne t’appartiennent pas, tu les portes comme si c’était inévitable, comme si ça faisait partie de toi. Si, d’une certaine manière, cette lignée dans laquelle tu t’inscris semble te donner un ancrage et donc des forces, il est temps de réfléchir aux aspects qui t’affaiblissent et t’empêchent de réaliser tes projets les plus chers.

Le mois de juin t’invite à tranquillement laisser partir ce qui ne t’appartient pas et à laisser émerger ce que tu n’as encore jamais écouté en toi. Accepte de ne pas avoir de racines quelques minutes par jour, d’être groundless comme on dit. Crée-toi des parents imaginaires qui te ressemblent plus ou à qui tu voudrais ressembler. Souvent, quand on est inspirée par quelqu’un, c’est parce qu’on porte en soi la qualité de l’autre qui nous inspire, mais qu’on ne parvient pas à la manifester. Tu n’es pas le simple résultat d’une lignée : crée.

♐ Sagittaire

SILENCE_43712

L’alignement des astres ce mois-ci salue ton sens du travail, mais te convie à prendre conscience que tu ne réalises pas beaucoup de projets qui t’appartiennent. Je parle de projets qui t’animent réellement, qui partent de toi. Il se peut que tu travailles tellement fort déjà et que tu aies l’impression de ne pas avoir de temps, mais prends-le, ne serait-ce que quinze minutes par jour pour penser à un petit projet qui te ressemble réellement.

Le mois de juin t’invite à te faire confiance. Je sais que l’image que tu projettes est celle d’une assurance absolue, mais tes insécurités te portent à vouloir plaire aux autres et à t’identifier à ton travail qui ne correspond pas tout à fait à qui tu es. Prends le temps de ne rien faire, ne fuis pas dans la socialisation, médite sur le silence, l’absence, le vide et observe ce qui émerge. Réalise un projet à partir de ça.

♑ Capricorne

OUVRIR_44702

L’alignement des astres ce mois-ci salue ta prudence, mais te convie à sortir de tes stratégies. On utilise des stratégies pour se sentir en sécurité. Je parle de stratégies comme celles de plaire aux autres ou encore de dissimuler sa vulnérabilité, de prétendre que tout va bien, que rien ne nous affecte. Mine de rien, ces stratégies t’enlèvent non seulement la possibilité de connecter pour de vrai avec les autres, mais elles te coupent de ta drive dans la vie. Tu en oublies ta vérité en faisant tes projets.

Le mois de juin t’invite à « break it open ». Complètement. T’es pas obligée de te mettre à pleurer devant tout le monde, mais prends le temps de te connecter à ce que tu feel plusieurs fois par jour. Observe s’il y a bel et bien une harmonie entre ce que tu ressens et ce que tu dis. Essaie de faire concorder tout ça et crée quelque chose à partir de là.

♒ Verseau

CONCRET_45058

L’alignement des astres ce mois-ci salue ton indépendance et ton originalité au niveau des idées, mais il te convie à te grounder solidement dans la terre et dans la matière. Sors de ta tête et entre dans ton corps pour y trouver un état de fluidité à partir duquel tu pourras concrétiser ce qui t’habite au plus profond de toi-même. Je te conseille plus spécialement de danser jusqu’à ce que tu puisses t’oublier et devenir complètement alignée avec le mouvement de la vie. Ça va te débloquer au niveau mental aussi.

Le mois de juin t’invite ainsi à laisser émerger ce qui t’habite alors que tu réalises tes différents projets en cours. Ne te défile pas derrière des causes et des principes. Fais un pas en avant, prends conscience de ce qui t’anime réellement et fais-le voir au grand jour. Tu n’es porte-parole que de toi-même. Arrange-toi pour ce que tu dis soit en adéquation avec qui tu es.

♓ Poisson

SORTIR_45634

Dans la continuité du mois précédent, l’alignement des astres du mois de juin te convie à reconnaitre l’importance d’exposer ta singularité à tous et à toutes. Fais confiance à ce qui émerge de toi. Sors de l’ombre, je veux dire, c’est super de se réjouir pour les réalisations des autres, mais ça peut devenir une forme de déni pour tes propres aspirations. Peut-être que tu as peur d’être enviée ou d’être rejetée si tu te détaches des attentes des autres, mais quoi qu’il en soit, il est temps de te donner le droit de créer ce qui t’anime vraiment.

Le mois de juin t’invite à sortir de ton mode de rêvasseuse et à faire un pas dans le monde pour t’investir dans un projet qui t’appartient. Tu seras surprise du nombre de personnes qui attendent juste que tu sortes de ton cocon pour t’encourager et te supporter dans ce qui t’anime vraiment.

Les journées pleines de lumière s’en viennent. Bon solstice, toutes!

Stream-tease

c1_nellyarcan_hi

Très honorée d’avoir contribué à ce bel ouvrage qui se consacre au travail de l’écrivaine Nelly Arcan avec un texte intitulé « Stream-tease full naturel ». Je t’y parle du qualificatif insidieux que représente le mot « naturel » et de la misogynie entre femmes; cette misogynie qui nous divise à la racine et dont l’écrivaine Nelly Arcan m’a permis d’expier les derniers relents.

Nelly Arcan, Trajectoires fulgurantes sous la direction d’Isabelle Boisclair, Christina Chung, Joëlle Papillon et Karine Rosso est dispo en librairie depuis le 9 mai.

d977a482-ac83-49c9-8eb2-3100ec5b02fb

Les vents stellaires

lesventsstellaires

Tout était ancré dans les nuages si l’on peut appeler ça un ancrage. Les arbres déchargeaient leurs racines dans les cumulus qui traçaient des éclairs pour rejoindre la croute terrestre. J’avais toujours pensé que les choses étaient solides et durables sous mes pieds, mais là, je réalisais qu’elles n’étaient que de brèves et intenses lueurs ramifiées. On creusait naïvement les fondations de nos maisons dans ces amas naturels de gouttelettes d’eau. En dessous de nos habitations, il y avait des squelettes humains qui tombaient, qui rentraient dans le sol pour aller rejoindre le manteau terrestre. Tout ce qu’on érigeait tenait sur la disparition de nos ancêtres. En suspension dans l’atmosphère, il fallait maintenir l’équilibre entre nos ascendants et notre ascension, il fallait accueillir la mort comme notre propre fondation. Sinon, on allait s’écrouler pour de bon. Le feu du soleil traversait les lignes des stratus. Les rayons se liquéfiaient durant le processus. Je réalisais que ce que j’avais toujours appelé « la pluie » était en fait des particules de lumière. Elles cherchaient à rejoindre la nappe phréatique après avoir recueilli les odeurs subtiles de notre peau. Moi qui suis confuse depuis des mois, j’apprenais que la clarté était toujours accessible à qui savait reconnaitre son prisme dans les offrandes du ciel.

Je pensais que j’étais en chute libre dans le monde que je redécouvrais, mais une sensation de légèreté m’a rappelé que j’étais supportée par le même parachute que mon fils m’avait dessiné. C’était peut-être pour me montrer que la vie se trouvait dans l’atmosphère et pas seulement sur la Terre. Elle provenait de l’univers qui nous renvoyait tout le temps sa lumière et, avec elle, sa chaleur. Les photons portaient le message qu’à notre naissance, on étaient des feuilles d’automne déjà rougies, détachées de leur rameau. On étaient arrivées pour préparer la dormance de nos mères, la semence de nos filles. On avait d’abord été bercées durant des milliards d’années par les vents stellaires, pis transportées jusqu’ici pour réapprendre la liberté dans la pesanteur et la douleur. Le même souffle sidéral nous offrait la grâce de mourir sur nos nervures avant de retourner dans l’aventure. Je me suis réveillée en me demandant pourquoi, mais POURQUOI, j’avais tant de mal à me déposer.